Politique et metal : l’écologie

La politique anime nos sociétés sans que nous n’en ayons toujours conscience. Le metal est un genre de musique extrême. Ces deux thèmes sont pourtant reliés, et bien davantage que les clichés peuvent le laisser penser.
Pendant des années, j’ai pu entendre ces clichés sur le metal, sur les paroles n’ayant guère de sens, sur le fait que le metal soit de la musique spécifiquement satanique ou spécifiquement de gauche. La plupart de ces clichés sont très faux dès que l’on s’intéresse à cette scène, mais il est temps d’aborder réellement cette question.

Lorsqu’on pense metal, on ne pense pas forcément politique. Après tout, d’après metal-archives.com, si 15.000 groupes parlent de mort, seuls 2.300 parlent de politique. C’est moins que ceux qui parlent de dépression (2.500) ou encore de religion (3.500). Pourtant, la politique a presque toujours eu sa place dans le metal, et certains thèmes en particulier ressortent davantage.
Aujourd’hui, puisque le thème de ce mois s’y prête, parlons de la place de l’écologie dans le metal, dans des styles plus ou moins extrêmes.

L’écologie, un thème bien présent…

L’écologie est un thème présent dans le metal, et ce depuis des années. Mes recherches ont montré que, si Gojira est probablement l’un des groupes les plus connus pour ce thème, les paroles parlant de questions écologiques ne sont pas un phénomène nouveau, avec des groupes datant des années 90 qui écrivaient déjà sur le sujet. Certains en parlent beaucoup, d’autres moins, comme un peu tout.
Gojira, puisque j’en parlais, s’en est fait une spécialité. Flying Whales ne parle pas uniquement de baleines volantes, mais bien de la recherche d’un endroit où leurs vies ne seront plus impactées par le réchauffement climatique. De la même manière que la chanson Another World ne s’intéresserait pas à la recherche d’un autre monde si l’humanité ne détruisait pas notre planète sans aucune considération pour les espèces qui y vivent.

Fond d’écran réalisé à partir de la couverture de l’album From Mars to Sirius de Gojira. © Wallpapercave.com

… mais parfois caché derrière des thématiques plus vastes

Pourtant, le thème de l’écologie est parfois caché dans des thématiques plus vastes. Heaven Shall Burn, un groupe dont je reparlerai dans le futur, parle fréquemment de politique et de questions de société, et ils n’ont que de rares chansons, comme My Heart and the Ocean, dédiées uniquement à l’écologie. Pourtant, c’est un vrai sujet au sein du groupe, puisque tous ses membres sont végétariens voire végans et qu’ils ont tous des convictions très présentes sur ce sujet.
D’autres groupes encore n’ont que de rares chansons qui parlent d’écologie, préférant des thèmes plus généraux comme la société ou encore la poésie et la fantasy. Mais, après tout, l’écologie est une question de société omniprésente ou presque, il apparaît donc normal que certaines chansons de ces groupes en parlent. Ainsi, dans des styles bien plus légers que les groupes cités précédemment, l’album Mother Earth de Within Temptation, ou l’album Human :||: Nature de Nightwish nous vantent les merveilles de la nature et nous enjoignent, sans forcément le dire, à la protéger.

Artwork de l’album Human :||: Nature de Nightwish. © Janne Pitkänen

L’écologie est l’un des nombreux thèmes que l’on peut trouver dans le metal. Au cours de notre aventure en terres musicales extrêmes, nous aurons tout le loisir d’en découvrir d’autres.

gheritarish

gheritarish

Auteur semi-retraité de l'ECNiouzes, parle parfois de société, parfois de metal.
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments