Histoire et sociologie du poke

La création d’Adam via le poke, version censurée – © Luc Parès ft Michel Ange

Tous les Centraliens ne sont pas forcément familiers avec le poke. Pourtant, la poke-culture est là, dans nos listes, dans nos familles, dans nos amphis. Cette fonctionnalité créée par Facebook ne sert pas à grand chose pour un citoyen lambda, mais pour un Centralien mû par le spam, le poke est un outil puissant.

When we created the poke, we thought it would be cool to have a feature without any specific purpose. People interpret the poke in many different ways, and we encourage you to come up with your own meanings.

Facebook (https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_Facebook_features#Poke_and_Greetings)

Les origines du poke centralien

On observe en 2019 les premières traces d’échanges inter-centraliens via l’outil facebook. Ces proto-pokes, lancés par des Art’senics, n’étaient alors que des cas isolés. En 2020, le poke prend de l’importance au sein de l’école. Notre envoyé spécial en Finlande, Aymane Rahhou nous a raconté toute l’histoire :

  • A la rentrée 2020, Tuc et Aymane, déjà de grands experts des moyens de spam originaux commencent à répandre leurs pratiques. Des échanges de messages via la plateforme internet hippocampus se font entre les membres de la Tribu, mais bientôt, le poke les remplaceront.
Premiers messages hippocampus – Kim Tuc Nguyen et Aymane Rahhou
  • Quelques pokes ont été envoyé, sans que ça prenne réellement. Jusqu’en Février 2021 où Aymane a découvert l’existence d’un compteur de pokes, intégré au sein de l’outil Facebook. Cette révélation changea tout, c’est le début de la grande Guerre des Pokes.

La grande Guerre des Pokes

Page Wikipédia de la Bataille des Pokes – © Neurchi de Tuc Nguyen

Tout commença la nuit du 24 février 2021. Maxime Gras, Tuc et Aymane s’amusaient alors à envoyer des pokes. Claire Art’senic répondait à tous ces pokes (apparemment sans le vouloir car l’écran de son téléphone ne se verrouillait pas), chose inhabituelle et qui éveilla les instincts de spammeurs de nos 3 compères. Esprit scientifique oblige, ils décidèrent d’envoyer de nombreux pokes afin de tester qui répondra.

Au cours de cette nuit, une cinquantaine de personnes a été impliquée dans cette bataille, principalement des Phénix et des Cerfs. Les gens ont vite commencé à organiser des raids, cependant cette grande bataille ne fut pas sans conséquences. Les enjeux n’étaient pas tant le nombre de pokes échangés que d’éviter le ban. Poker un petit nombre de personnes vous permet de passer sous les radars de ce cher Mark Zuckerberg. Seulement, si vous vous retrouvez soudainement à devoir répondre à une myriade de pokes, c’est le ban. Cela peut vous paraître insignifiant mais pour ces combattants engagés dans une lutte mortelle, le poke ban signifie la mort du corps et de l’âme.

Petit point sociologie

Une fois cette guerre essoufflée, on aurait pu penser que le poke disparaîtrait peu à peu. Pourtant, grâce à la présence de nombreuses personnes cancer sympathiques ayant eu vent de cet évènement, il est toujours présent, profondément ancré dans la culture centralienne.

On remarque chez le pokeurs divers comportements, chez certains il s’agit d’un bel esprit sportif :

La satisfaction de renvoyer des pokes réveille la sportive en moi, l’enjeu est le même qu’au tennis sauf que la balle ne peut pas tomber.

MJ, pokeuse autodidacte (et poétesse) depuis 2019

Chez d’autres, le poke est une belle façon de se faire des amis :

Ça fait tout juste un an et j’ai déjà 15 000 pokes en cumulé parce que mes amis sont tous au chômage ou déscolarisés (send help).

Luc, mon bestiiiiie

Pourtant, le poke, comme une drogue, fait passer de l’euphorie à une profonde détresse, lassitude éternelle :

Ce qui me pousse à poke : High score, déscolarisation, ennui.

Jo, pokeur moins inspiré

Conclusion

Le poke, fonctionnalité que tout indique comme inutile, a pourtant à Centrale une grande signification : autant un moyen de rencontre ou d’affrontement, qu’une spirale infernale d’où personne ne ressort indemne. Malgré tout, le poke persiste pour le plus grand bonheur de moi.

PGM34

PGM34

Ecrire des articles idiots c'est rigolo.
S’abonner
Notifier de
guest
6 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Jean
Jean
il y a 5 mois

Masterclass

Panier
Panier
il y a 7 mois

👉

Vieux
Vieux
il y a 7 mois
Réponse à  Panier

👉

Poulpi Le poulpe
Poulpi Le poulpe
il y a 7 mois
Réponse à  PGM34

👉