ENERG – Production et gestion d’énergie

Qu’est-ce que l’ENERG ? Une option dans laquelle tu peux étudier aussi bien les moteurs que les éoliennes, en passant par de la thermo. L’option se divise en trois parties au cours de l’année.

Une première partie te ramène en prépa et aux cours de thermodynamique. Même si l’intégration n’est pas encore finie, il faut mettre un coup de collier avant les premiers partiels et réviser la thermo, les cours sur les moteurs et turbines, ceux sur la combustion et les turbomachines. Être un amateur de thermo est fortement recommandé. Si vous en rêvez la nuit, l’ENERG est fait pour vous.

Le reste de l’année, on ne va pas vous mentir, est bien moins dynamique et certains diraient même que les GI ont plus d’heures de cours. La thématique des cours prend alors un autre tournant avec des cours inversés sur les énergies carbonées (charbon, pétrole, gaz etc) et décarbonées (solaire, photovoltaïque, éolien, nucléaire, biomasse, réseaux de chaleur etc) et les différents modes de stockages. De nombreux intervenants (CNRS, RTE…) viennent pour parler stockage de l’énergie sous forme de piles, piles à combustibles, hydrogène, de recherche en énergies renouvelables et de distribution de l’électricité.

La dernière partie s’appuie sur des cours de thermique du bâtiment, de génie climatique (comprenez chaudières, radiateurs à eau, climatisation et pompe à chaleur) ainsi qu’un cours sur le bilan carbone et l’analyse du cycle de vie. Des TP (quasiment les mêmes que dans le cours court ENERG) viennent s’ajouter le jeudi matin.

Les + :

  • Si vous aimez la thermo, vous avez trouvé votre chemin.
  • L’option s’inscrit dans des thématiques actuelles et cela se ressent sur l’équipe pédagogique très investie dans les cours.
  • Le rythme de cours est tranquille, avec un emploi du temps bien fait.

Les – :

  • Tous les cours sont obligatoires, vous serez comptés.
  • La classe contient une trentaine d’élève donc le lien avec l’équipe encadrante est moins étroit que dans la plupart des autres options.
  •  Il faut travailler beaucoup les deux premiers mois.

Équipe pédagogique :

L’équipe pédagogique est agréable, avec autant de professeurs de Centrale que d’intervenants. On y retrouve Jean-François Hetet (responsable d’option & Cours inversés sur les énergies conventionnelles), Georges Salameh (moteurs), David Chalet (génie climatique), Jean-Marc Benguigui (Bilan carbone) mais aussi des professeurs chercheurs de l’option comme Pascal Chessé (thermo et turbomachines) ou Alain Maiboom (Combustion et thermiques du bâtiment). De nombreux intervenants viennent partager leur métier, issus de labos de recherche (CNRS) ou d’entreprises (Centrale Nucléaire de Chinon, RTE, Saunier Duval, EDF, …).

Anecdotes :

La banane de Pascal, le déménagement de Hetet, maiBOOM, une sortie en entreprise, un goûter, faire sauter les montages de TP, une équipe au T4B ! Que demander de plus ?

Stages et débouchés :

Le CEA ramasse un bon nombre d’élèves sur des thématiques très différentes (nucléaire, refroidissement, réseaux de chaleur, thermique du bâtiment) mais toujours dans une optique de modélisation. Il est aussi possible de postuler chez des entreprises qui font de la thermique du bâtiment ou des climatisations. Une partie de la classe est prise dans des entreprises de conseil en énergétique.

Noé Crivain

Tel des notes d'Algo rendues rapidement, je n'existe pas. Je suis simplement le profil administrateur de ce site, pour publier des articles anonymes ou non publiés sur le site par leurs auteurs. N'oubliez pas non plus de saluer mon amie Amélie sur Facebook ;)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments