Coup de cœur : Time Agent

Link Click – © Haoliners – LAN Studio

Il y a trois règles que tu dois impérativement respecter :

– Tu n’as que 12 heures

-Tu dois suivre toutes mes instructions à la lettre

-Ne pas discuter du passé, ne pas s’interroger sur le futur

Time Agent (Link Click, épisode 1)

Ce sont les trois règles fixées par Lu Guang que doit respecter Chen Xiao Shi quand il emprunte le corps d’un client pour changer un moment de sa vie.

Avec Qiao Ling, leur propriétaire, les trois collaborateurs tiennent en effet un atelier d’impression de photos quelque peu spécial. Un des services proposé en exclusivité par la boutique : modifier un évènement dans le passé à l’aide d’une photo datant de cette époque.

Concrètement, lorsqu’un client veut bénéficier de ce service, il apporte une photo de la date concernée au magasin. Lu Guang a alors le pouvoir de visionner le déroulé des évènements durant 12h suivant le moment du cliché, et repère s’il existe une opportunité pour réaliser la modification souhaitée, sans pour autant changer totalement le cours de l’histoire. Quant à Chen Xiao Shi, celui-ci peut s’introduire dans le corps du photographe au moment de l’acte et contrôler ses faits et gestes durant les 12 prochaines heures, sous la supervision de son acolyte, de sorte à modifier le moins d’évènements possibles.

Le premier défi des deux partenaires est ainsi de trouver les preuves de fraude fiscale d’une grande entreprise, en empruntant le corps de l’assistante de son PDG, puis le second de découvrir la recette secrète d’un restaurant de nouilles, détenue par l’une des deux collaboratrices d’un restaurant réputé, et convoitée par la deuxième.

Si Time Agent (ou Link Click, la traduction officielle) ressemble à n’importe quel animé avec boucle temporelle, effet papillon et autre nœud scénaristique incompréhensible pour tout cerveau de lendemain de soirée, il est néanmoins servi avec une animation et une bande-son vraiment propre (voir un extrait de l’opening). S’il soulève les incontournables questionnements de notre rapport au passé, l’impact de notre histoire sur notre identité et sur notre futur, il dresse aussi avec brio le portrait de personnages tourmentés par leurs regrets et les tracas de leur vie quotidienne. Et tandis que Lu Guang maintient que le passé ne peut pas, et ne doit pas être changé, Chen Xiao Shi semble s’investir chaque fois un peu plus dans la vie personnelle de ceux qu’il incarne, quitte à changer définitivement le cours du temps, même si cela pourrait à terme menacer leur propre existence…

Extrait de l’opening avec une chorégraphie trop stylée en plus >< >< >< Et il paraît que l’animé sera dispo sur Wakanim la semaine prochaine !!! Ah mais c’est incroyable

The camera is a fluid way to encountering that other reality.

Jerry Welsmann

Ariel le bg

Ariel le bg

Influenceuse novice, elle suit avec assiduité des cours de lecture de cartes de tarot et les derniers sons de PLK. Et ça lui arrive de partager deux trois infos en ligne.
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
PenséeZY
PenséeZY
il y a 1 an

J’adore! Très belle recommandation! Merci Ariel!

Tengfei Han
Tengfei Han
il y a 1 an

Great dance, great music and good feeling.
Merci pour la recommandation !

And I’d like to leave there the original published version for Chinese speaker : https://www.bilibili.com/bangumi/play/ss35220/?from=search&seid=11289130500566193913
多谢款待!