Édito de Mai 2021

© ECNiouzes

En Mai, fais ce qu’il te plaît ! Enfin il paraît… À l’heure des confinements, reconfinements, et déconfinements infinis parfois finement cons, on s’interroge chaque jour sur ce qu’il nous reste encore comme libertés. Tantôt privés, tantôts libérés, nous oscillons entre vie et repli tel un yoyo sur un trampoline ! Certes, ces sacrifices sont utiles et nécessaires, et permettent de sauver des vies. Mais n’oublions pas néanmoins de faire ce que les Français (et pire encore, les Bretons) font de mieux : râler !!!

Combien de temps encore serons-nous obligés de nous cacher pour aller en soirée ? Combien de temps avant de pouvoir aller voir un film entre amis au cinéma, combien de temps encore avant de se retrouver dans une salle de classe et suivre un cours où on pourra lever la main pour parler sans cliquer sur un bouton ?

Et ensuite, pourquoi ? Pourquoi les étudiants doivent-ils rester en distanciel quand les entreprises reprennent en présentiel (afin, je cite, d’« éviter l’isolement ») ? Pourquoi avons-nous ensuite des cours en présentiel quand l’épidémie est au plus haut et que tout le pays se reconfine ? Pourquoi enfin y a-t-il eu cette pandémie ? Pourquoi n’arrivons-nous pas à changer notre modèle capitaliste mondialisé, qui, nous le savons pourtant, nous consume à petit feu ?

Que de questions, et si peu de réponses ! Quand nous, jeunes, voyons l’illusion du monde idéal rêvé par nos parents s’étioler et partir en fumée, quels espoirs nous restent-ils ? Le destin semble inéluctable, et pourtant nous montons sur la grande scène du monde avec fierté, pour faire porter aux quatre vents notre voix : « Place au changement ! » Car rien n’est perdu, tant qu’il y aura des gens pour protester, pour gueuler à la face du monde ses défauts et corriger les erreurs passées.

Alors oui, nous sommes râleurs. Et c’est tant mieux !

Bref, ce mois-ci, on aurait pu vous parler de tous ces problèmes-là. De ce qui ne va pas, du pourquoi, du comment, du quand. Mais nous aussi on a marre, alors on a décidé de revenir à des choses simples, naturelles et belles pour notre thème mensuel : la flore. Quand le monde entier semble s’écrouler, elle reste là, résistante, solide et magnifique, affrontant les difficultés sans faillir et poursuivant doucement son œuvre de création intemporelle. Alors puissent ces quelques modestes articles qui paraîtront ce mois-ci vous redonner un peu le sourire, et donner à vos vies ce rayon de soleil qui nous manque à tous ! Et pour ce qui est de la bonne humeur, faites-nous confiance, nos crayons en connaissent un rayon 😉

Le magicien

Le magicien

Auteur à mi-temps, il passe surtout son temps à gérer le site web et s'assurer que tout fonctionne correctement !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments